RSS

Diversité des couleurs ou comment mieux vivre ensemble


Un jour, toutes les couleurs du monde se mirent à se disputer entre elles, chacune prétendant être la meilleure, la plus importante, la plus belle, la plus utile, la favorite sans écouter les autres.

Vivre ensemble

Le vert affirma :
« Je suis le plus essentiel, c’est indéniable. Je représente la vie et de l’espoir.
J’ai été choisi pour l’herbe, les arbres et les feuilles. Sans moi, les animaux mourraient. Regardez la campagne et vous verrez que je suis majoritaire. »

Le bleu prit la parole :
« Tu ne penses qu’à la terre mais tu oublies le ciel et l’océan. C’est l’eau qui est la base de la vie alors que le ciel nous donne l’espace, la paix et la sérénité. Sans moi, vous ne seriez rien. »

Le jaune rit dans sa barbe :« Vous êtes bien trop sérieux. Moi j’apporte le rire, la gaieté et la chaleur dans le monde. À preuve, le soleil est jaune, tout comme la lune et les étoiles.
Chaque fois que vous regardez un tournesol, il vous donne le goût du bonheur.
Sans moi, il n’y aurait aucun plaisir sur cette terre. »

L’orange éleva sa voix dans le tumulte :
« Je suis la couleur de la santé et de la force. On me voit peut-être moins souvent que vous mais je suis utile aux besoins de la vie humaine. Je transporte les plus importantes vitamines. Pensez aux carottes, aux citrouilles, aux oranges aux mangues et aux papayes. Je ne suis pas là tout le temps mais quand je colore le ciel au lever ou au coucher du soleil, ma beauté est telle que personne ne remarque plus aucun de vous. »

Le rouge qui s’était retenu jusque là, prit la parole haut et fort :
« C’est moi le chef de toutes les couleurs car je suis le sang, le sang de la vie.
Je suis la couleur du danger et de la bravoure. Je suis toujours prêt à me battre pour une cause. Sans moi, la terre serait aussi vide que la lune. Je suis la couleur de la passion et de l’amour, de la rose rouge, du poinsettia et du coquelicot. »

Le pourpre se leva et parla dignement :
« Je suis la couleur de la royauté et du pouvoir. Les rois, les chefs et les évêques m’ont toujours choisie parce que je suis le signe de l’autorité et de la sagesse.
Les gens ne m’interrogent pas, ils écoutent et obéissent. »

Finalement, l’indigo prit la parole, beaucoup plus calmement que les autres mais avec autant de détermination :
« Pensez à moi, je suis la couleur du silence. Vous ne m’avez peut-être pas remarquée mais sans moi vous seriez insignifiantes. Je représente la pensée et la réflexion, l’ombre du crépuscule et les profondeurs de l’eau. Vous avez besoin de moi pour l’équilibre, le contraste et la paix intérieure. »

Et ainsi les couleurs continuèrent à se vanter, chacune convaincue de sa propre supériorité. Leur dispute devint de plus en plus sérieuse.

Mais soudain, un éclair apparut dans le ciel et le tonnerre gronda. La pluie commença à tomber fortement. Inquiètes, les couleurs se rapprochèrent les unes des autres pour se rassurer.
Au milieu de la clameur, la pluie prit la parole :

« Idiotes ! Vous n’arrêtez pas de vous chamailler, chacune essaie de dominer les autres. Ne savez-vous pas que vous existez toutes pour une raison spéciale, unique et différente ? Joignez vos mains et venez à moi. Les couleurs obéirent et unirent leurs mains. ».
La pluie poursuivit :
« Dorénavant, quand il pleuvra, chacune de vous traversera le ciel pour former un grand arc de couleurs et démontrer que vous pouvez toutes vivre ensemble en harmonie. L’arc-en-ciel est un signe d’espoir pour demain.

Et, chaque fois que la pluie lavera le monde, un arc-en-ciel apparaîtra dans le ciel, pour nous rappeler de nous apprécier les uns les autres.

 

Quand mettez-vous des couleurs  pour mieux écouter dans votre relation aux Autres ?

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 février 2015 dans Couleurs, Parole de la semaine

 

Mots-clés : ,

Discours du Dalaï Lama après le 11 septembre 2001


         

 

C’est un grand honneur pour moi de prendre la parole devant le Parlement européen. Je crois que l’Union européenne constitue la démonstration éloquente qu’une co-existence solidaire et pacifique entre des nations et des peuples différents est possible. Pour quelqu’un comme moi, qui crois fortement dans la nécessité d’établir une meilleure compréhension, une plus étroite coopération et un plus grand respect entre les diverses nations du monde, c’est une profonde source d’inspiration. Je m’adresse à vous aujourd’hui en tant que simple moine bouddhiste, instruit et élevé dans la voie de nos plus anciennes traditions. Je ne suis pas expert en science politique, mais néanmoins 1’étude et la pratique du bouddhisme que j’ai poursuivies tout au long de ma vie, ainsi que ma responsabilité et mon engagement dans la lutte non-violente que mène le peuple tibétain pour sa liberté, m’ont conduit à des expériences et m’ont suggéré des réflexions que je voudrais partager avec vous.

Il est évident que la communauté humaine a atteint un point critique de son histoire. Le monde d’aujourd’hui nous oblige à accepter l’idée que l’humanité dans son ensemble ne forme qu’un seul tout. Par le passé, des communautés ont pu penser qu’elles étaient fondamentalement séparées les unes des autres. Mais aujourd’hui, comme viennent de nous l’apprendre les tragiques événements des Etats-Unis, ce qui survient dans une région du monde en affecte bien d’autres. Le monde devient de plus en plus interdépendant.

Dans ce nouveau contexte, il est clair que l’intérêt de chacun dépend du respect de l’intérêt de tous. Si l’on ne développe pas, si l’on ne met pas à l’oeuvre ce sentiment de responsabilité universelle, notre avenir même sera en danger.

Je crois fortement que nous devons développer consciemment un plus grand sens de la responsabilité universelle. Nous devons apprendre à agir non seulement pour nous-mêmes, pour les nôtres ou pour notre propre pays, mais également pour le bien de l’humanité toute entière.

La responsabilité universelle est la meilleure des bases pour construire à la fois notre bonheur personnel et la paix mondiale, pour définir un usage équitable de nos ressources naturelles et, dans l’intérêt des générations à venir, pour donner à l’environnement l’attention qu’il réclame.

De nombreux problèmes et conflits mondiaux naissent parce que nous avons perdu de vue ce caractère humain qui nous relie les uns aux autres comme les membres d’une même famille. Nous avons tendance à oublier qu’en dépit de leur diversité de race, de religion, de culture, de langue, d’idéologie, etc. les peuples sont égaux dans leur désir fondamental de paix et de bonheur : tous nous voulons être heureux et aucun d’entre nous ne désire souffrir.

Nous nous efforçons du mieux que nous pouvons de réaliser nos désirs. Cependant, même si nous faisons en théorie l’apologie de la diversité, bien souvent en pratique, nous ne la respectons pas, malheureusement. En fait, notre incapacité à tenir compte des différences devient la cause majeure des conflits entre les peuples. C’est un fait particulièrement attristant de l’histoire humaine que des conflits s’élèvent au nom de la religion.

Aujourd’hui même, des gens sont tués par un mauvais usage de la religion et par l’encouragement du fanatisme religieux et de la haine, des communautés sont détruites et des sociétés déstabilisées.

Mon expérience personnelle m’a appris que le meilleur moyen de vaincre les obstacles par la voie de l’harmonie et de la compréhension entre les religions était d’instaurer un dialogue avec ceux qui ont foi en d’autres traditions. Je vois cela se manifester sous bien des formes.

Ainsi devient-il clair qu’indépendamment des points de doctrine et de quelques autres différences, les principales religions du monde, dans leur ensemble, aident les gens à se transformer et à devenir des êtres humains accomplis. Toutes mettent en évidence l’importance de l’amour, de la compassion, de la patience, de la tolérance, du pardon, de l’humilité, de la discipline, etc. Dans le domaine de la religion aussi, nous devons donc faire nôtre le concept de pluralité.

Dans le contexte de la mondialisation naissante, toutes les formes de violence, dont la guerre, sont des moyens tout à fait inadaptés pour résoudre les conflits.

La violence et la guerre ont toujours fait partie de notre histoire. Autrefois, il y avait des vainqueurs et des vaincus. Mais, aujourd’hui, si un conflit mondial devait avoir lieu, il n’y aurait plus aucun vainqueur.

Promouvoir une culture de dialogue et de non-violence pour l’avenir de l’humanité est un devoir auquel la communauté internationale ne saurait se soustraire. Il ne suffit pas, pour les gouvernements, d’approuver le principe de la non-violence ; encore faut-il accompagner cette approbation d’une action adaptée, susceptible de la soutenir et de l’encourager. Si l’on veut que la non-violence l’emporte, il faut mettre en œuvre des mouvements non-violents dotés de moyens aptes à leur assurer le succès.

Certains disent du vingtième siècle qu’il aura été un siècle de guerre et de sang. Je crois que le défi qui nous est lancé aujourd’hui est de faire du nouveau siècle un siècle de dialogue et de non-violence.

Dalaï Lama

Traduction du Bureau du Tibet

Strasbourg, le 24 octobre 2001

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 janvier 2015 dans Parole de la semaine

 

Pour l’été, menus colorés….


MENU VERT

  • Avocat
  • Courgettes farcies
  • Salade au roquefort
  • Glace à la menthe

 

                  

MENU BLANC

  • Céléri rémoulade
  • Filet de poisson et son riz à la béchamel
  • Chèvre
  • Glace noix de coco

              

MENU ORANGE

  • Soupe au potiron
  • Duo de lentille corail et purée de carottes
  • Gouda
  • Salade d’orange

               

… et vous? Continuez avec le JAUNE, ROUGE, ROSE,…. vos idées sont les bienvenue!

Je vous souhaite un très bel été

 

 

 

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 juillet 2014 dans Couleurs, Parole de la semaine

 

Mots-clés : , , ,

Maillot de bain : conseils pour le conserver plus longtemps


Règle N°1  : le rincer, après chaque utilisation, à l’eau froide

Objectif :  ôter le sable, le chlore, ou le sel si vous êtes à la mer.
Attention à éviter l’eau chaude car celle-ci distend les fibres élastiques.

Règle N°2 : Lavez-le régulièrement avec un détergent très doux

Un lavage à l’eau froide et à la main éliminera les huiles naturelles produites par le corps. Ne lavez jamais votre maillot à la machine, même au cycle délicat!
Utilisez un détergent très doux…
Attention ! assouplisseur ou de javellisant, détruisent les fibres élastiques du maillot.

Règle N°3 : Faites sécher votre maillot des deux côtés, à plat à l’ombre

Tournez-le afin qu’il sèche complètement des deux côtés, tout en évitant de le mettre directement au soleil pour ne pas le décolorer.
Oubliez le sèche-linge

Règle N°4 : Ne conservez jamais votre maillot mouillé en boule plus de quelques heures

L’humidité prolongée peut affecter la qualité du tissu… et lui donner une mauvaise odeur.

Et à relire : maillot de bain comment  sublimer votre silhouette

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 juillet 2014 dans Astuces, Parole de la semaine

 

Mots-clés :

Peau et soleil : comment choisir sa protection solaire


 

 

Le choix des crèmes varie en fonction du phototype de votre peau,

La classification comprend sept types :

 

Fonction de la puissance d’exposition

  • Exposition extrême : glacier, tropiques, longue journée de plage
  • Exposition importante : sport d’hivers, plage de l’été
  • Exposition modérée : sport, jardinage, activités extérieures
  • Exposition de la vie courante hors vacances

Un produit pour chaque partie du corps

Les crèmes et protections solaires doivent également être adaptées à chaque partie du corps et chaque zone du visage :

  • des crèmes pour le visage,
  • des laits, gels ou sprays pour le corps,
  • les sticks pour les lèvre, le nez et les yeux

ULTIMES CONSEILS

Ne pas oublier d’appliquer une protection solaire avant chaque exposition et de renouveler ces applications toutes les deux heures environ, ou plus régulièrement en cas de transpiration ou de baignade.

 

 
 

Mots-clés : , , ,

Parfums et émotions


 

 

Les odeurs déclenchent quantité d’émotions liées à votre histoire personnelle.Tel flagrance réveille souvenirs et procurent du bien être.

L’odorat? C’est le premier des 5 sens à entrer en action! C’est par l’odeur que le nouveau né reconnaît sa mère.

Le choix du parfum? Toute une histoire!

Il est votre accessoire le plus intime. Il exprime ce que vous êtes

  • Extravertie? : vous appréciez les notes fraiche de vétiver
  • Introvertie? : vous préférez les orientales et épicées
  • Les 2 par alternance? : optez pour des flagrances florales et poudrées

Les notes envoutantes

 

Le lys : original car il est floral et épicé. Enivrant, il se révèle capiteux, sensuel et légèrement miellé.

 

 

 

Les agrumes : font références au jardin des Hespérides, fabuleux verger de la mythologie grecque. Volatiles, ces notes d’agrumes ne perdurent que quelques minutes et véhiculent une sensation de fraicheur et vitalité.

 

Les notes raffinées

La rose : note de cœur. très affirmée au niveau olfactif, elle peut résister plusieurs heures.

 

 

La pivoine : arôme tendre, parfum de base largement utilisé en parfumerie.

A relire :

Parfum, comment te choisir

Où se parfumer

Et pour se détendre après une journée de stress

Plongez-vous dans un bain !

  • pour calmer : l’eau de fleur d’oranger ;
  • pour l’anxiété : la passiflore ;
  • pour une peau douce : le tilleul ; ou bien mettez dans un sachet en tissu quelques senteurs appréciées : cardamome, thym, badiane, cannelle, camomille…

Vous trouverez les fleurs séchées en pharmacie ou herboristerie.

Pour les épices, regardez en grandes surfaces ou sur les marchés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Mots-clés :

Blanc, pureté et innocence


BLANC vient du germanique « blank » qui signifie brillant, clair, sans tache.

Ses nuances varient selon l’absorption de la lumière : cassé, neige, ivoire, marbre, nacre, lais, lys, coton,… La langue inuit distingue 25 types de neige et a 12 mots différents qui nuancent les tonalités de blanc. Alors que le « BLANC-gris » est associé à la peur « être livide », « BLANC-jaune » est synonyme de maladie.

BLANC reflète le mieux les rayons du soleil. Il donne du volume au corps. Du coup, elle est utilisées pour se protéger des rayonnements solaires.

 

SYMBOLISME

BLANC représente la fraîcheur, franchise, pureté, chasteté, virginité et paix,.. mais il peut aussi procurer un sentiment de vide et d’infini et devenir froid et impersonnel.

BLANC, parle de la vie et de la mort. Couleur de passage, le  BLANC du linceul rejoint le blanc de  l’innocence du berceau, le passage du matin à l’Est avec l’aube, au passage du soir à l’Ouest avec le couchant. En Asie et en Afrique, BLANC est la couleur du deuil. C’était également à la cour de France jusqu’à la fin du XVI° siècle.
Symbole de pureté et d’innocence, dans presque toute la planète.
BLANC c’est la lumière primordiale, l’origine du monde, tout ce qui relève du transcendant. Et par association,… BLANC est la couleur des matières indécise : les fantômes, le monde des morts, des revenants.

 

  • Symbole  de neutralité : Dès la guerre de Cent Ans (XIV°.) on a brandi un drapeau blanc pour demander l’arrêt des hostilités. BLANC s’opposait, alors, au ROUGE de la guerre.

 

  • Symbole de propreté depuis la nuit des temps mais aussi pour des raisons pratiques! En effet, pour laver le linge, on le faisait bouillir, et du coup les étoffes avaient tendances à perdre leurs couleurs. BLANC était la couleur la plus stable et la plus solide. Et au Moyen-Age, il était plus indécent de se montrer en chemise que tout nu, et une chemise qui n’était pas blanche était d’une incroyable indécence!

 

  • BLANC également signe de reconnaissance d’une certaine aisance. Dans les cours au XVII°s. et XVIII°s. les aristocrates s’enduisaient la figure de crèmes pour se faire un masque blanc, qu’ils rehaussaient en certains endroits e rouge, car ils se devaient d’avoir la peau la plus claire possible afin de se distinguer des paysans qui avaient le teint hâlé car travaillant dehors. Par ailleurs, seules les classes aisées pouvaient se permettre de rémunérer du personnel pour nettoyer leur linge et conserver sa blancheur. En outre, personne ne porterait du BLANC pour effectuer un travail manuel…

 

  • Dans le Feng Shui, BLANC représente le yang, le métal, les esprits ancestraux, les fantômes, l’équilibre et la confiance.

 

RELIGION

Chez les catholiques, prêtres et religieuses, comme le pape s’habillent en blanc en raison de la notion de « passage » et « d’au-delà »

Chez les soufis, BLANC correspond au secret de la lumière intérieure.

EXPRESSIONS

Innocence : être blanc comme neige

Vaincre la peur et dissiper les émotions négatives : chevalier blanc

Prouver son innocence : montrer patte blanche.

Associé à l’absence, au manque : une page blanche (sans texte), une voix blanche (sans timbre), une nuit blanche (sans sommeil), une balle à blanc (sans poudre),un chèque en blanc (sans montant),… ou encore, « J’ai un blanc… » « un mariage blanc » un « blanc » (silence dans une conversation), donner carte blanche (s’abstenir e formuler une consigne ou d’imposer une contrainte), saigner à blanc (ruiner).

Maléfique ou inconsistant : votre blanc

 POUR FINIR…

BLANC est la somme de toutes des couleurs car son irisation donne l’arc-en-ciel :

N’hésitez pas à lire ou relire les articles suivants : JAUNEROUGEORANGEVERTBLEUROSEVIOLETMARRONGRIS

 

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 21 mai 2014 dans Couleurs, Parole de la semaine

 

Mots-clés : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :